Show Menu

textures, réminiscences

... je voudrais pourvoir les garder en mémoire mais il n'y a rien à faire, ils s'en vont. De temps en temps, un détail les fait revenir, le plus souvent c'est une odeur, ou bien l'effritement d'un mur, les embruns... C'est à Lisbonne plus qu'ailleurs que cela arrive, des souvenirs d'enfant qui refont surface. Le gamin a fait le voyage depuis Paris jusqu'à Lisbonne, jusqu'à l'Alfama, assis à l'arrière de la vieille 204. Pour la première fois il rencontre cette famille là.Et aussi les autres qui vivent dans un quartier de la périphérie, une sorte de village fait de vieilles planches, de briques et de tôles. Le gamin découvre les racines et les branches de l'arbre, il est fasciné... Il se demande "pourquoi seulement maintenant ? pourquoi pas avant ?". C'est normal. Avant il n'y avait pas eu le 25 d'avril...

DSC_0026
 à suivre...

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.